Dégustation du 20 novembre 1999

Les grands vins du Languedoc

Commentaire rédigé par Laurent Gibet (laurent.gibet@cnes.fr - 05 61 84 07 05). Les notes sont les siennes.

Quelques commentaires de contexte :
- Les vins ne sont pas dégustés à l'aveugle et l'ordre de service est prédéfini.
- Nombre de dégustateurs : une trentaine.
- Vins du grand Languedoc, sélectionnés pour leur représentativité qualitative à usage d'un panel d'amateurs de vins (qui ne sont pas des dégustateurs entraînés) connaissant plutôt les grands vins bordelais, bourguignons ou rhodaniens.

Vin rosé :

1- VDP de la côte vermeille - Domaine de la Rectorie - La Goudie :
Note : 14 vers 15 - Prix : 72 F
Grenache gris
Belle robe saumon et brillante, moyennement intense.
Nez assez simple et intense sur l'agrume, la framboise, la vanille, le bonbon anglais.
En bouche, l'élevage (boisé) paraît ambitieux sur une matière concentrée, fine et élégante mais qui livre encore peu (beurre, framboise).
Ce vin, déjà apprécié à plusieurs reprises, et qui yeux bandés pourrait faire penser à un chardonnay, ne semble pas dans une bonne phase. Fermé et peu fruité, il est à reprendre dans un an.

Vins blancs :

2- Vin de table - Mas Jullien - La Méjanne 2ème mise 96 :
Note : 14,5 vers 15,5 - Prix : 75 F
Chenin, viognier, grenache blanc.
Robe brillante.
Nez expressif, sur le citron, notes exotiques et grasses évoquant curieusement le botrytis (viande fraîche, charcuterie (rillette).
Bouche un peu simple mais de longueur raisonnable. Citronnée et vive, elle signe un vin très frais qui pourra se boire agréablement sur quelques années.

3- VDP de la côte vermeille - Domaine de la Rectorie - l'argile 98 :
Note : 14 - Prix : 98 F
Grenache gris.
Belle robe dorée.
Nez floral, agrume, anis, menthol.
Bouche grasse et ample mais un peu courte et finissant sur une légère amertume. Ici aussi, ce vin puissant précédemment goûté s'exprime assez mal. Il semble à boire rapidement, sans réel potentiel de garde.

4- AOC Limoux - Les vignerons du Sieur d'Arques - cuvée sélectionnée pour Pierre Gagnaire 98 - Haute vallée - magnum :
Note : 14,5 - Prix : 95 F (la bouteille)
Chardonnay.
Jolie robe brillante moyennement intense.
Nez assez pur, intense et fin évoquant la mirabelle, des notes florales et minérales.
Bouche élégante et fine, assez longue mais moyennement puissante qui semble bien typée chardonnay septentrional. Vin simple mais bien réalisé, à boire.

5- VDP des coteaux du Libron - Domaine de la Colombette chardonnay 97 :
Note : 16,5 (vers 17 ?) - Prix : 95 F
Chardonnay demi-muid.
Robe brillante.
Nez superbe et très enivrant. On décèle une belle complexité tout en finesse : belles notes boisées, mirabelle, anis étoilé, fleur blanche, miel.
La bouche est très mûre et gourmande. Equilibrée, complexe et longue (8 à 10 secondes), elle présente un très léger taux de sucre résiduel et une finale friande de caramel. Ce vin confirme une grande réussite du domaine sur cette cuvée. Déjà très bon, il sera intéressant de juger sa longévité et l'expression de sa race (vis-à-vis de ses homologues bourguignons) dans la durée pour un passage éventuel dans la catégorie supérieure.

Vins rouges :

6- VDP d'Oc - Domaine de l'aigle - terres rouges 97 :
Note : 13 - Prix : 78 F
Pinot noir élevé en fût.
Robe brillante et peu intense.
Nez animal à l'ouverture (un peu de réduction ?). Ce léger défaut s'estompe rapidement et le vin offre un second nez plutôt discret et grillé, sur la cerise griotte, le rhum.
Bouche manquant de fruit et un peu maigre, décevante et sans grand charme. Le vin ne souffre manifestement pourtant pas de son ordre de passage.
Il est probable que ce vin se goûte mal à présent. Nous avons apprécié en septembre 99 un vin pur et bien défini sur la griotte, présentant une bonne acidité (noté 15,5). A reprendre.

7- VDP des côtes de Thongue - Domaine de l'Arjolle - cuvée cabernet 95 - magnum :
Note : 15 - Prix : 75 F (la bouteille)
cabernet sauvignon majoritaire (90%) + cabernet franc.
Robe évoluée, brunie.
Nez animal, cassis, légèrement crayeux.
Bouche agréable, équilibrée et fruitée. Une certaine raideur médocaine, sans excès. Vin réussi, à boire.

8- Vin de table - Le Mas d'Aimé - cuvée la vieille bataille 98 :
Note : 15,5 - Prix : 98 F
Pur carignan, découverte des caves Notre-Dame à Montpellier (exclusivité sur 2500 bouteilles - faible rendement).
Nez assez complexe lacté, poivre, violette, fruits à l'alcool, marc de raisin. Un côté vin doux naturel.
Bouche exprimant les arômes du nez, bien définie, à la fois mûre et végétale.
Ce vin méconnu constitue une agréable découverte. Il est une étonnante, atypique et intéressante expression du carignan. A boire ou à attendre et à retester sur un millésime moins favorable que 98 pour juger de cette expression végétale et poivrée (mais mûre) du carignan.

9 - St-Chinian - château Maurel Fonsalade - cuvée La Fonsalade VV 97 :
Note : 15 - Prix : 77 F
assemblage de type languedocien : syrah, mourvèdre.
Joli nez languedocien sur la fleur (violette), le poivre, la réglisse, la garrigue (genièvre, girofle, laurier).
Bouche équilibrée développant ces notes sauvages, du pruneau. Finale un peu chaude (alcool).
Beau vin (de schiste ?), représentatif par sa rusticité maîtrisée et élégante.

10- Coteaux du Languedoc - Domaine Clavel - La Copa Santa 96 :
Note : 15 vers 16 - Prix : 70 F
Syrah, mourvèdre.
Belle robe intense.
Nez intense et profond exhalant des notes lactées, poivrées et animales.
Bouche massive mais élégante, sur le fruit mûr, et les fruits secs (pruneau). Une finale très légèrement asséchante. Vin à attendre, qui ne développe pas encore toute sa complexité.
Une très bonne note pour une cuvée réputée du Languedoc, qui présente de plus un très bon rapport qualité/prix. Attendre quelques années pour une consommation sur 10 ans.

11- Faugères - Château des Estanilles - cuvée syrah 97 :
Note : 16,5 vers 17 - Prix : 98 F
Robe intense, opaque.
Très joli nez grillé, exprimant des notes de fruits mûrs, de laurier et empyreumatiques (goudron, café).
Bouche massive (d'autant plus étant donné le millésime) et équilibrée mais encore simple et monolithique sur le cassis. Une parenté avec les (belles) expressions exubérantes australiennes de la syrah (sirop de cassis, lacté, brûlé, trame soyeuse), dans un registre ici toutefois plus contenu et sans ces notes caractéristiques de bourbon conférées par le chêne américain.
A attendre 5 ans, puis très bon potentiel de vieillissement (10 à 15 ans). Ce vin m'évoque une syrah Léone 94 du domaine Peyre-Rose bue récemment dans sa phase d'apogée et notée 17. Dans cette dégustation, la puissance de ce vin (d'abord non immédiat pour des dégustateurs néophytes) ne fait pas l'unanimité.

12- Coteaux du Languedoc Pic St-Loup Clos Marie - cuvée Simon 97 :
Note : 14,5 vers 15 - Prix : 78 F
Syrah, mourvèdre.
Robe d'intensité moyenne.
Nez violette, jus d'orange et très nettement sur la banane séchée.
Bouche moyennement intense, un léger manque de matière (mais attention à l'ordre de passage derrière un vin massif).
Légèrement mieux goûté en septembre 99 (décrit alors comme complexe, soyeux, mûr et gourmand - noté 15,5). Boire ou attendre.

13- Faugères - Domaine Léon Barral - cuvée Jadis 96 :
Note : 15,5 vers 16 - Prix : 110 F
Grenache, syrah, carigan.
Nez complexe de fruits confiturés, de cassis, de laurier, de pruneau. Un dégustateur pointe son côté "rognon frais". Des notes complémentaires d'évolution : cuir, fourrure.
Bouche présentant une matière de qualité structurée sur une bonne trame acide, alliant puissance et finesse, plutôt dans les aigues que dans les graves. De jolies notes de havane en rétroolfaction. Ce vin présente un bon potentiel.

14- VDP des coteaux du Libron - Domaine de la colombette - Lledoner Pelut 95 :
Note : 15,5 - - Prix : 110 F
Cépage rare, proche du grenache, à la peau légèrement velue (Pelut).
Robe moyennement intense, légèrement évoluée.
Nez sur le fruit à l'alcool, l'amande fraîche.
Bouche sur l'amande fraîche, la violette, moyennement concentrée. Une finale un peu sèche et alcoolisée. Ce vin typé a quelque chose d'un vin doux naturel qui ne présenterait pas de sucre résiduel. Beau vin en élégance plus qu'en puissance, présentant également une certaine parenté avec un rioja (tempranillo) voire un vin du Piémont (barolo ou barbaresco à base de nebbiolo). A boire.

15- Coteaux du Languedoc - Domaine de l'Aiguelière - Côte dorée 96 :
Note : 15,5 vers 16 - Prix : 160 F
Syrah, grenache.
Si le cassis était présent dans le cas de la cuvée syrah des Estanilles, c'est ici la mûre qui domine dans un nez lacté.
Bouche séveuse et fondue, fraîche (notes agréables de jus d'orange) et présentant une belle préservation du fruit. Un style particulier et très réussi, lui aussi plus dans les aigues que dans les graves (qui rappelle celui de Jean-Louis Chave en Hermitage). Vin déjà très bon mais avec un potentiel de garde d'au moins 10 ans, contrairement à l'apparence trompeuse du toucher en bouche, fin et élégant.

16- Faugères - Domaine Léon Barral - Valinière 94 :
Note : 16,5 - Prix : 150 F
Mourvèdre très largement majoritaire.
Robe logiquement évoluée.
Nez profond mais fin et très complexe, tertiaire offrant de belles notes variées : orange, violette, laurier, tabac, fourrure, cuir, épices, fruits secs (et en particulier pruneau), eucalyptus, suie.
Bouche sans surprise évoluée et ample, sans aspérités. On retrouve les notes du nez dans un écrin soyeux et long, élégamment poli par le temps.
Boire en apogée sur quelques années.

Vins doux : 2 millésimes différents sont goûtés :

17- Vin de pays d'Oc - Domaine de Clovallon - grain de folie 97 - 50 cl :
Note : 15 - Prix : 120 F
Petit manseng, clairette.
Belle robe dorée et brillante, intense et lumineuse.
Nez puissant et direct, pointu, très fruité sur le coing, la banane, la pomme et le citron.
Bouche agréable, qui développe sur une bonne longueur les arômes du nez. Un léger manque d'acidité confère à ce millésime une petite lourdeur en finale.

18- Vin de pays d'Oc - Domaine de Clovallon - grain de folie 96 - 50 cl :
Note : 16 - Prix : 120 F
Petit manseng, clairette.
Comme dans le cas du 97, belle robe dorée et brillante, intense.
Nez expressif mais un peu plus végétal que celui du 97, exprimant la pomme cuite, le miel, le fruit confit, le kumquat et le jus d'orange.
Bouche assez longue, arômes du nez. Contrairement au 97, une trame acide citronnée de grande qualité rend ce millésime très frais et très friand. Pourra se garder quelques années mais déjà très bon. Le 96 est plus intéressant que le 97, dans la mesure où il offre un meilleur équilibre acide/sucre.

Conclusion :

- une très belle dégustation plaisir, qui atteint son objectif, avec des vins rouges d'expressions variées (gammes aromatiques, structures en bouche privilégiant la puissance ou la finesse mais respectant l'élégance) et de très bon niveau d'ensemble.
- Les cuvées réputées tiennent leur rang côtoient des vins découvertes prometteurs (Mas d'Aimé, Maurel Fonsalade).
- Le domaine de la Colombette confirme sa qualité dans les 2 couleurs. Si l'on songe à un terroir à priori sans génie (de l'aveu même se son propriétaire) situé sur la commune de Béziers, il faut alors rendre hommage au talent certain du vigneron.
- la cuvée syrah du domaine des Estanilles se détache de peu et présente certainement le plus beau potentiel de vieillissement. Elle se hisse dans notre catégorie grand vin, qui compte très peu d'élus, tous vins du monde confondus.
- une série de vins blancs toutefois un peu en retrait, s'exprimant mal (idem pour le rosé de la Rectorie) mais se concluant par un chardonnay admirable du domaine de la Colombette.
- il est clair que le choix des vins aurait pu se porter sur de nombreux autres domaines de grande qualité, ce qui atteste la potentialité du grand Languedoc en matière de très bons et de grands vins.
- En guise de conclusion sucrée, un vin doux du domaine de Clovallon (déjà goûté en juillet 99 et noté 16) qui confirme sa classe.

Contacts :
Didier Sanchez
Le Bois Grand
31810 Clermont Le Fort
Téléphone : 05 61 76 77 16
Fax : 05 61 76 95 55
Mél : invinoveritas@online.fr (Didier Sanchez)
laurent.gibet@cnes.fr (Laurent Gibet)

steph.poulart@free.fr
Nous attendons de vos nouvelles!
Réalisation Stéphane Poulart . Mise à jour 26.01.2001