La revue belge In Vino Véritas a crée une rubrique sur les accords cigares/vins.
Il s'agit de la rubrique :
 
 
Vino y Puro : Chroniques fumeuses
Punch " Royal Selection N° 11"

Punch " Royal Selection N° 11"

Le vin connaît une gloire sans cesse grandissante. Il coule à flot lors de cours d'oenologie ou de dégustation.
Fin de siècle, fin de millénaire, on veut encore plus de prestige! Le Cigare, calfeutré au fond de clubs ésotériques, saisit cette opportunité, les nouveaux cercles naissent. Les fumeurs quittent leur onanisme solitaire pour rejoindre ces fumoirs collectifs. Fiers de leur savoir, ils emportent alcools et portos, compagnons inexorables.
Un nouveau marché s'ouvre, les grandes maisons s'emparent de l'aubaine. Le pauvre cigare se retrouve à toutes les sauces, celles des luxes et des mariages extravagants.
Pipo arrive et réagit. En Rambo "intelligent", il décide d'y mettre bon ordre et choisit la formule de l'exemple à suivre, comme les leçons de morale du 19 ème siècle.
Il crée "Vino y Puro" (vin et cigare) avec le soutien de quelques comparses en mal de tétage collectif. Le vin, on baigne dedans jusqu'aux gonades. L'accorder aux grands cigares, quel alibi génial pour organiser des happenings éthérés.
Ce club existe, ce n'est pas une fiction. Adhérez et réalisez, nostalgiques des Carmen aux cuisses nues, vos phantasmes, désespoir civilisé.Les chroniques fumeuses relatent fidèlement les séances studieuses du cénacle. Chaque membre apporte deux ou trois vins qu'il choisit en fonction du cigare fumé. Les meilleurs accords sont décrits. Les personnages ne sont pas le fruit d'une imagination débordante mais les véritables acteurs de ces trips minutés. Seul, leurs noms se sont altérés et correspondent mieux au lieu, lui, imaginaire.
Vous trouverez les coordonnées de Vino y Puro sur cette page.

Orujo V.

 
Chez Pipo, chroniques fumeuses
Un tabouret de bar me sert de plate forme d'investigation. De cette position haute, je peux ausculter toute la salle qui s'est endormie dans un brouillard gris-bleu. Le mouvement ne se perpétue qu'à cette petite table ronde. Là, trois volutes de fumée embrument à peine l'éclat du plafonnier. Découpe noir et blanc, trois personnages assis rêvent extatiques l'évanescence de leur havane. Quelle est donc cette magie qui emporte le fumeur, instant entre deux bouffées. Voyage solitaire, intime que l'on ne partagera qu'avec un ami proche et initié.Nous sommes chez Pipo, propriétaire du bar et cofondateur de ce nouveau club, "Vino y Puro", vin et cigare. Première scène, le commentaire du havane. Rusticité d'un petit paysan couché dans le foin. Chemisette de cuir qui glisse sur la peau poivrée. Et ce goût de cacao crémeux au fond de la bouche. Le Punch Royal Seleccion n° 11 séduit Marcianne, seul membre féminin du cercle. Elle n'en reste pas là. Aimant surprendre ses amis, elle débouche une bouteille de Cour Cheverny, cépage romorantin.Exclamation indignée de Monsieur Zevief, notre aîné. Cela n'ira jamais, trop sec, trop acide. Mais en bouche, voilà que Le Mûr Mûr 1998 de la Gaudronnière de Christian Dorléans se révèle très riche et miellé. Les fleurs jaunes, le grillé, le citron jaune, la longue minéralité plantent le décor d'une terrasse bord de Loire. Début de soirée d'un printemps naissant invite le cigare. Menthol et torréfaction s'appliquent à nous rafraîchir la bouche d'une tisane sucrée.Monsieur Zevief, indécrottable conservateur, appréciera plus son Rivesaltes Sardat Malet 1970. Il apporte toujours des V.D.N., cela colle bien à son caractère. Les autres acceptent ce choix tout en remarquant que de la qualité du vin doux dépend la complexité de l'accord. Le liquide ocre sombre coule dans les verres. Un léger parfum de vanille et de quinquina envahit les narines. Sucre brûlé, écorce d'orange et alcool subliment la combustion du tabac. Un chemin royal, punch oblige, pavé de granit mène droit à l'onctuosité, noix, orange confite, cuir souple. Tous les détails se mélangent.Pour finir, un dessert. Une assiette de fruits, cerises, groseilles, cassis, framboises, saupoudrée de perles de sucre. La fumée découvre ce Pineau des Charentes de Giboin et comble notre gourmandise. La mistelle n'est pas avare, elle ragaillardit le cuir et la noisette qui s'endormaient. Révélation inattendue d'une amitié nouvelle.Le havane s'éteint doucement, heureux d'avoir pu nous garantir constance et souplesse.

Orujo V.


 
Punch " Royal Selection N° 11 " : Un Havane de charme rustique et linéaire
Un nom anglais, le seul, attribué à un cigare cubain. Quand en 1840 Don Manuel Lopez de la J. Valle créa la marque Punch, il destina d'emblée prioritairement sa gamme au marché britannique à une époque où un magazine humoristique et satyrique du même nom recueillait un grand succès. Punch est resté une marque qui possède des inconditionnels fidèles. Notamment parmi les amateurs de "double coronas". Sa large gamme joue dans un registre moyennement corsé. Ce "Royal Selection n° 11" se fume très aisément et offre, outre sa rusticité charmeuse, un plaisir certes très linéaire mais ce jusqu'à la finale de sa dégustation : un élément assez rare dans la palette des modules cubains. On fume donc ce cigare à la puissance moyenne (bien dans l'esprit de la marque) avec facilité grâce également à son tirage régulier.

Patrick Fiévez

 
Voici nos élucubrations fumeuses du mois. Un club a été créé à cet effet : vinoypuro@skynet.be
Texte : Orujo V. et Patrick Fiévez .Article reproduit avec l'aimable autorisation de
Philippe Stuyck, In Vino Véritas
Haut de page
Nous attendons de vos nouvelles!
Texte In Vino Veritas . Réalisation S. Poulart . Mise à jour 01.01.2000