Pierre-Yves Guyonnet et son club de Pau, nous proposent :

Dégustation du 31 janvier 2001

Les Madirans 1998

L'histoire retiendra que notre première dégustation s'est tenue chez Adeline et Marc.

LES PARTICICIPANTS : Madeleine (MD), Marc (MH), Adeline (AT), Blandine (B), Arnaud (A), Marilyne (M), Yves (YP), François (FM), Eric (EZ), Marie (MB), Pierre-Yves (PYG), Hervé (HL), Jean-François (JFL).

LE THEME : MADIRAN 1998, neuf bouteilles étaient proposées, numérotées de 1 à 9, toutes dégustées à l'aveugle. Les bouteilles ont été « démasquées » en fin de dégustation.

Nous nous étions donc donnés rendez-vous chez Adeline et Marc dans le but de savoir enfin si les Madiran 1998 pouvaient être considérés comme des vins !

Les notations sont de moi, elles peuvent être complétées si pas d'accord.

Petites bulles pour mettre en jambe, avec un Saumur« Bouvet Ladubay, Cuvée Trésor Rosé » qui en a surpris plus d'un par sa grande finesse et sa gouleyance (pas objectif J). Malgré l'insistance de FM qui en aurait « bien repris une lampée voire même deux », nous avons attaqué par le numéro…1

1 « Ca a la même couleur que le Saumur sans les bulles » chuchota suffisamment fort AT à l'oreille de MH ! C'est vrai que la robe de ce vin « tuilait légèrement » dixit notre maitre Capello à nous MD. « Bizarre, bizarre » soulignait JFL « surtout pour un Beaujolais » enchérissait YP ! Bref, une robe évoluée, un nez peu expressif, court en bouche et destructuré, ce vin n'a pas fait l'unanimité…

LAROCHE VIELLA 92 (grosse feinte), (*), « finalement pas si mal pour un vin de cave coopérative » HL

2 « Les vins se suivent mais ne se ressemblent pas » philosophe EZ. D'une robe rouge cerise profonde, ce vin exprime au nez des notes « de fruits rouges confiturés » (M), les tannins en bouche sont bien présents mais pas agressifs, le boisé est bien fondu, la finale est toute en équilibre, et « les caudalies ne cessent de fredonner » s'aventure FM. « Ca vaut un grand Chouchen » JFL ! Finalement un grand vin, arrivé en tête de notre classement.

DOMAINE BERTHOUMIEUX, Cuvée Charles de Batz, qui n'était autre que « D'Artagnan » YP *****

3 « J'en suis maintenant persuadé, le premier vin avait un défaut » dit A en voyant le troisième vin. Sans doute d'une couleur un peu moins soutenue que le 2, il exhale des senteurs de mûres avec une légère « pointe animale »MD tout ceci « sur une trame bien structuré »PYG. La finale quoique très longue laisse apparaître toutefois une certaine amertume.

CHATEAU BOUSCASSE VV, ***, « un p'tit jeune qui n'en veut »FM

4 Ce vin très marqué « épices »B, est apparu avec une légère odeur de «gisement de Lacq »JFL, mais qui s'est vite résorbée à l'aération. Bien structuré, doté d'une belle acidité, il laisse entrevoir peut être une légère « pointe métallique »PYG

CHAPELLE L'ENCLOS **(*), propriétaire :P. Ducourneau, « c'est en pêtant dans l'eau qu'il a inventé le microbullage ? »MH

5 « Tiens celui-là il sent la rillette et le saucisson »MD, dotée d'une robe rouge tirant sur le brun, genre « cheveux de Mme Tiberi »EZ, ce vin très poivré presque torréfié se révèle finalement d'une belle finesse.

DOMAINE LAFFITTE TESTON VV, **(*), « Il paraît que c'est le frère de Lafite Rotschild, je l'ai lu dans un magazine »M

6 « POUAH, ça puire ! »HL, ça sent « les dessous de bras »AT, « la petite maison dans la prairie »HL, « pas du tout, c'est juste la fermentation malolactique qui est en train de se terminer, c'est la preuve d'un grand vin »PYG.

DOMAINE CAPMARTIN VV -, « J'en ai à vendre, si vous voulez »PYG

7 « Alors celui là, il est vraiment bien rouge »FM, « il aurait pas des senteurs mentholées ?» se demande à juste titre MH. Très ample, ce vin présente une très belle structure avec des « tannins présents mais doux comme la peau de Louise »MB. Le boisé est perceptible mais totalement maîtrisé, « il n'a pas dû mettre trop de copeaux cette année ! »YP

CHATEAU D'AYDIE ****

8« Tourner votre verre 2-3 heures et vous verrez que ce coté réduit s'en va »EZ, le vin se distingue par son coté très évolué, « ventre de Chevreuil braconné et laissé 3 jours dans mon berlingot »HL, est-ce l'alcool qui fait son effet ? l'assemblée est très sévère «  regoutez-le avec vos beaux-parents dans 4-5 ans, et vous n'aurez plus jamais à ouvrir de bouteille de votre propre cave ! »PYG

DOMAINE CAPMARTIN Cuvée du Couvent *(*), « Je vous fais une offre avec ce vin, les VV, Laroche Viella et la compile de Serge Lama pour le prix de la compile de Serge Lama ! »PYG

9 « C'est rigolo, je bois du vin et pourtant, j'ai l'impression de manger »FM, ce dernier vin ressort comme le plus tannique de la soirée, finalement « typique de l'appellation »AT en nouvelle experte. « La vanille se mêle harmonieusement aux fruits bien mûrs pour donner à ce Madiran toutes ses lettres de noblesse » précise A sûr de son fait.

CLOS BASTE ***, Philippe Mur, anciennement maitre de chez chez Laplace. « Avec un nom comme ça, pas étonnant que ses vins atteignent la maturité »M

CONCLUSION

Dents rouges et sourire aux lèvres, nous avons rejoint nos pénates satisfaits pleinement de cette soirée !

Haut de page

steph.poulart@free.fr
Nous attendons de vos nouvelles!
Réalisation Stéphane Poulart . Mise à jour 26.02.2001